25 févr. 2009

Quand "un homme rencontre une femme"...

Dans ses entretiens avec Truffaut, Hitchcock fait référence à un ami scénariste qui prit en note l'un de ses rêves. Lorsqu'il découvrit ce qu'il avait écrit le lendemain il lut ceci: "un homme rencontre une femme". Bien sûr, résumé à cette phase, ce rêve paraît des plus communs. Pourtant, son auteur en avait été suffisament marqué pour qu'il en prenne note. Cette anecdote m'est restée en mémoire car elle est révélatrice du fait qu'une bonne histoire n'implique pas forcément un scénario extraordinaire et plein de rebondissements. Il suffit que les personnages soient attachants, bien construits, avec une profondeur psychologique, ou que les dialogues soient riches pour que la mayonnaise prenne. J'ai découvert plus tard que le scénariste dont parlait Hitchcock était Billy Wilder (ou alors, il avait vécu la même chose).

2 commentaires:

a.dan a dit…

Oh combien tu as raison ... ;)

BEURIOT a dit…

Cette anecdote m'avait également frappé à la lecture des entretiens. Hitchcock résume par une histoire drôle, une plaisanterie, ce qui est le moteur de tous ses films.

Je crée un lien sur mon blog.

Jean-Michel