29 juin 2015

American 50's...

Some new sketches from "T.B"...

Quelques nouveaux croquis de "T.B"...









10 juin 2015

Technicolor...

Usually, I draw all the pages before I begin the colors of my books. But, this time, the color has a part in the undertanding of the story, so I wanted to see if it works...
As the story takes place in the 50's I try to find the colors of this time ( in the ads and movies).
So, my approach is near from technicolor...

Habituellement, je dessine l'ensemble des pages d'un album avant d'en faire les couleurs. Mais cette fois-ci, la couleur joue un rôle dans la compréhension de l'histoire, et je voulais voir si cela fonctionnait... Je réalise donc la mise en couleur au fur et à mesure...
Comme l'histoire se passe à la fin des années 50, j'essaye de retrouver les teintes de cette époque ( à travers les publicités et le cinéma).
L'ambiance se rapproche donc du technicolor...




19 mai 2015

American 50's

Still working on my new project for Bamboo editions.
Let's call it "T-B" for the moment...
I dive in the american 50's and (re)watch a lot of movies of this time to be in the mood.

Je travail toujour sur le projet pour les éditions Bamboo.
Appelons-le "T-B" pour le moment.
Je plonge dans l'Amérique des années 50 et (re)vois de nombreux films de cette époque pour mieux être dans l'ambiance.








26 avr. 2015

50's Manhattan...

I pursue with enjoyment my exploration of Manhattan in the50's while listening on a loop the Anita O'day's album "Time for two"...

Je continue mon exploration du Manhattan des années 50 avec délectation... en écoutant en boucle l'album d'Anita O'day "Time for two"...





17 avr. 2015

American way of life

So, here are some news about my new project (to appear at the beginning of 2016 at BAMBOO publisher).
The story takes place in the late 50's in New-York and it's the occasion to plunge in the "American way of life".
But not in the critical way of "MadMen" (Very good series) but in the way of the moviemakers of that time.
As often in my stories, a supernatural event is going to change the main character's life.
This story, it's a bit like the meeting between Douglas Sirk's movies (Melodramas in the 50's) and the "Twillight zone" series.
To be continued...






Allez, voilà quelques nouvelles de mon nouveau projet ( à paraître début 2016 chez BAMBOO).
L'histoire se passe dans le New-York de la fin des années 50 et c'est l'occasion de se plonger au coeur de "l'American way of life"... 
Mais non pas à la manière critique de MADMEN (une superbe série) mais plutôt, à le manière des cinéastes de l'époque, qui contribuaient à forger le "rêve américain".
Comme souvent dans mes récits, un grain de sable "surnaturel" va venir bouleverser la vie du personnage principal.
Cette histoire, c'est un peu la rencontre des films de Douglas Sirk (mélodrames mettant en scène la vie quotidienne des années 50) et de "The twillight zone"...
Affaire à suivre...




17 mars 2015

Amorostasia - Genesis 03

Chaque personnage d'Amorostasia apporte un éclairage sur l'épidémie et sur le sentiment amoureux en général.

Kiran: Il est cynique et ironique. Pour lui, on en fait trop avec "l'amour". il pense qu'avec ou sans l'Amorostasie, l'amour est comme une maladie... on le cherche désespérément et quand on l'a trouvé on a peur de le perdre. Il peut même nous faire agir contre notre propre intérêt.


Thomas: L'ex petit ami d'Olga. Il a du mal a accepté leur séparation et le rôle "d'ami" que lui propose Olga. Dès le début de l'histoire il doute que l'on puisse être sûr de quoi que ce soit (des sentiments de l'autre et de ses propres sentiments). Il se dit que les sentiments sont un peu comme une vague et que l'on ne peut pas être en permanence au sommet.


Marthe: Elle apparaît dans le tome 2. Patronne d'une petite épicerie, elle a consacré sa vie à sa famille. Elle s'était construit un petit cocon dont elle avait peur de sortir. Pour elle, tout a basculé le jour où son mari s'est figé... avec une autre femme. Depuis ce jour, elle n'a plus peur de la vie (ni de l'Amorostasie) et profite de chaque instant.


Les parents d'Olga: Ils apparaissent dans le tome 1. Il sont lucides. Ils savent qu'ils ne se figeront pas car ils ne sont plus amoureux. Mais ils savent aussi que l'amour a été remplacé par la confiance, la complicité, un respect mutuel...


Kamel et Jessica: Ils apparaissent dans le tome 2. C'est le double inversé des parents d'Olga. Ils se croyaient amoureux, mais le fait de ne pas se figer remet en cause leur couple et leurs projets. Ils voulaient voyager, acheter une maison et avoir des enfants... mais ils ne veulent pas faire tout ça juste pour "préserver l'espèce". Ils ont besoin de "rêver" leur couple...



9 mars 2015

Amorostasia - Genesis 02

A mon sens, pour qu'une histoire soit intéressante, elle doit être portée par des personnages intéressants, qui réagissent et se posent des questions face à ce qui leur arrivent.
Dans le cas d'Amorostasia, comme il s'agit d'une épidémie, un grand nombre de protagonistes apparaissent. Chacun d'eux traverse l'histoire à sa manière et est porteur d'une réflexion.

Olga Politoff:  C'est le personnage principal et on découvre les événements à travers elle. En tant que journaliste, elle est à la recherche de la vérité. Elle est également à la recherche de la vérité dans sa vie personnelle. Pourtant, bien qu'elle ne s'en rende pas compte, elle est pétrie de certitudes au début de l'histoire. L'arrivée de l'épidémie va lui ouvrir les yeux sur sa vie de couple et l'amener à se poser des questions. Dans le tome deux, en tant que "rescapée" de l'Amorostasie, elle fait un peu office de Messie. Elle a vécu une expérience dont personne n'a encore pu témoigner. Mais elle a un but bien précis: retrouver celui qu'elle aime.




3 mars 2015

Amorostasia - Genesis 01

A présent que le tome 2 d'Amorostasia est sorti, je peux enfin me permettre de vous en expliquer quelque peu la genèse sans risque de spoils (car vous l'avez tous lu, n'est-ce pas...).
J'avais écrit une dizaine de versions différentes du tome 1 (des tons, des intrigues, des époques différentes...).
Pour le tome 2 il y eut deux versions.
En fait, j'ai commencé à envisager une suite à Amorostasia lorsque j'approchais de la fin des dessins du tome 1. Je savais qu'à partir de ce thème, mille et uns développements étaient possibles et il y avait tant de choses à dire sur le sentiment amoureux...
J'écrivis donc une première version du scénario et le proposai à mon éditeur. Celui-ci me répondis qu'il était difficile de faire un tome 2 car ils avaient déjà communiqué auprès des libraires et des représentants sur le fait qu'il s'agissait d'un one-shot. Mais il me proposa de rajouter quelques idées de ce tome 2 dans le tome 1.
C'est ce que j'ai fait pour aboutir à la version définitive du tome 1. (C'est ainsi que ce sont ajoutés l'idée d'Olga chez son collègue figé et le final avec Kiran sortant du tribunal).
J'avais alors un sentiment de frustration, l'impression que j'aurais pu aller plus loin mais ne voyais pas trop comment faire un tome 2 en partant de la fin du tome 1.
Petit à petit, les semaines passant, d'autres idées émergèrent, d'autres thèmes et l'envie de continuer se fit plus pressante.
Je voulais développer les conséquences sociales, les recherches scientifiques et de nouvelles situations amoureuses soulevant de nouvelles questions sur la nature des sentiments.
J'étais prêt à développer de nouveaux personnages, mais le développement de la partie scientifique m'offrit naturellement le moyen de retrouver Olga et Kiran.


11 févr. 2015

Last day before Amorostasia 2

Just one little day to wait before the publishing of Amorostasia 2.
Plus qu'un petit jour avant la publication d'Amorostasia 2.